Christos Andrianopoulos

…ceux qui écrivent ne sont pas des Français, des beaux-esprits, des académiciens, des philosophes ; mais des provinciaux, des étrangers, des solitaires, de jeunes gens, […] qui, dans leurs imaginations romanesques, prennent pour de la philosophie les honnêtes délires de leur cerveau…

36 Χρόνια… (απο τον θάνατο του Νίκου Πουλαντζά)

Υπάρχουν μέρες χωρίς φώς, μήνες που διαρκούν ένα αιώνα,

…χρόνια χωρCapture du 2015-10-03 18:54:02ίς τελειωμό.

Όταν η ζωή κλειστεί έτσι

μέσα στους τοίχους αυτού του ακίνητου χρόνου, […]

πρέπει να συνεχίσουμε και να γελάμε

να υφάνουμε ξανά δεσμούς

και να προσπαθούμε και πάλι

Nouvel observateur (1979)

Publicités

Un commentaire sur “36 Χρόνια… (απο τον θάνατο του Νίκου Πουλαντζά)

  1. Pingback: 36 Χρόνια… (απο τον θάνατο του Νίκου Πουλαντζά)Υπάρχουν μέρες χωρίς φώς, μήνες που διαρκούν ένα αιώνα, …χρόνια χωρις τελειωμό. Όταν η ζωή κλ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 octobre 2015 par dans Greece, et est taguée .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 254 autres abonnés

Follow Christos Andrianopoulos on WordPress.com

Suivez-moi sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :